Un projet qui s’achève

featuredAujourd’hui, 10 octobre 2016, le projet Indiana Jones se concrétise par sa sortie officielle sous la forme d’un livre papier intitulé Indiana Jones : Le guide historique. Et cela, malgré de nombreux obstacles que j’ai réussi à surmonter tout au long de l’année. Retour sur un parcours semé d’embûches.

Un bonne résolution tenue

Souvenez-vous, en janvier dernier, je prenais la résolution de m’investir pleinement dans ce projet, et d’en terminer l’écriture avant la fin de l’année, quitte à ne rien écrire d’autre. Finalement, le livre était complètement écrit début août. Il a pourtant bien failli n’être jamais mené à son terme. En effet, plusieurs œuvres à analyser me manquaient pour atteindre l’exhaustivité (en l’occurrence plusieurs romans de la série “Indiana Jones Jr”) et j’ai eu bien du mal à les obtenir. Une veille attentive sur les sites de petites annonces m’a finalement permis d’achever ma collection.

Une impression difficile

J’avais depuis longtemps choisi mon imprimeur pour cet ouvrage : Lightning Source, qui me semblait proposer la meilleure offre pour un livre couleur à couverture rigide. Mes relations avec Lightning Source (qui d’ailleurs ne s’appelle plus vraiment comme cela) se sont avérées… houleuses. Je reviendrais dessus dans un prochain article.

PrintAujourd’hui, le livre est imprimé. Juste un exemplaire pour le moment, imprimé comme une épreuve, pour me permettre de corriger les dernières coquilles avant de le proposer au public. Cet exemplaire va bientôt partir pour la BnF, formalité obligatoire pour tous les ouvrages édités en France (je parle du dépôt légal, bien sûr).

Des soutiens qui ne viennent pas

Pour accompagner la sortie de ce livre, jmegaphone-1019915_960_720‘ai lancé deux campagnes : une campagne de crowdfunding et une autre de crowdspeaking. Aucune des deux n’a été menée à son terme, sans doute pour les mêmes raisons : des objectifs trop ambitieux.

Sur Indiegogo, plateforme de crowdfunding, j’ambitionnais de récolter 1300 € pour imprimer 50 exemplaires du livre. Les frais d’impression auraient été ainsi réduits et surtout Lightning Source aurait supprimé les frais initialement prévus de “setting up” (ne me demandez pas ce que cela veut dire, je n’en sais rien).

Cependant, 50 exemplaires de ce livre à imprimer et à vendre, c’est sans doute beaucoup trop. Au départ, j’avais prévu n’en imprimer que 10. La barre aurait été ainsi placée bien plus bas et l’objectif aurait été réalisable. Les quelques soutiens acquis sur Indiegogo ont permis d’atteindre 6% de l’objectif. Je remercie ces personnes, mais la campagne s’achevant aujourd’hui, elles seront remboursées dès demain par la plateforme.

Sur Thunderclap, plateforme de crowdspeaking, là encore, l’objectif était trop ambitieux. Le but était d’atteindre 100 soutiens en 1 mois. Ce seuil est l’objectif minimal fixé par la plateforme. Même si la participation à ce type de campagne ne coûte rien aux contributeurs (juste un clic), l’échec tient ici au public visé restreint : un livre d’Histoire s’appuyant sur les aventures du jeune Indiana Jones n’intéresse qu’un public de niche ultra-réduit. Le crowdspeaking est donc sans doute peu adapté pour ce type de projet.

Envers et contre tout

Si le livre peut enfin sortir, c’est grâce à un concours de circonstances (que je dévoilerai dans ce fameux article sur Lightning Source). J’ai finalement opté pour la simplicité : pas de précommande, pas de stock, pas d’impression de gros. Je n’assurerai même pas la livraison ; je laisse mon imprimeur s’en charger, même si ce n’est théoriquement pas un service qu’il propose. Les commandes passées ici seront tout simplement transformées en commandes passées chez Lightning Source. Un mode de fonctionnement simple, et sans doute le plus viable économiquement.

Vous pouvez dès à présent vous procurez Indiana Jones : Le guide historique dans ma boutique en ligne.

picture-100

Crédit image : CC0 Peggy_Marco

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *