Scribay, Wattpad : des réseaux sociaux… d’écriture

Les réseaux sociaux dési­gnent en géné­ral les deux mas­to­dontes que sont Face­book et Twit­ter. Et Google+ aus­si. Mais la notion de réseau social sur le net s’étend au-delà. You­tube est un réseau social : le site de publi­ca­tion de vidéos fonc­tionne comme les sites sus-cités : on s’abonne à un compte et on est infor­mé des publi­ca­tions de ce compte. Les réseaux sociaux d’écriture consti­tuent une évo­lu­tion logique de ce concept, un abou­tis­se­ment dans le monde de l’écriture.

Les réseaux sociaux d’écriture sont plus connus à tra­vers l’exemple de Watt­pad, dont cer­tains membres attirent un public qui va au-delà de la simple pla­te­forme : il arrive que des édi­teurs repèrent cer­tains auteurs à suc­cès et leur pro­pose un contrat d’édition. Anna Todd et son After ont déjà fait cou­lé beau­coup d’encre. Tou­te­fois, cet article n’a pas voca­tion à débattre de la qua­li­té des textes publiés sur ces pla­te­formes, mais plu­tôt d’en expli­quer les carac­té­ris­tiques et avan­tages.

Wattpad, l’international bâclé

Watt­pad est un réseau social d’écriture d’origine cana­dienne, créé en 2006. Le déve­lop­pe­ment des smart­phones a contri­bué à l’essor de la pla­te­forme, le site étant tout à fait adap­té aux usages mobiles. Lire de la fic­tion sur sa tablette ou son iPhone est deve­nu très facile. Watt­pad per­met de suivre les auteurs que l’on appré­cie, afin de rece­voir des noti­fi­ca­tions voire des mails lorsque ces der­niers publient une nou­velle his­toire, ou un nou­veau cha­pitre à leur his­toire en cours.

wattpad

Les lec­teurs ont la pos­si­bi­li­té de “voter” pour (com­pre­nez “mettre en favo­ris”) leurs textes pré­fé­rés et de les com­men­ter, bien enten­du. Les réseaux sociaux d’écriture mettent en rela­tion auteurs et lec­teurs (qui peuvent tout à fait être un seul et même public). Cha­cun est libre de don­ner son avis ce qu’il vient de lire, voire de don­ner des conseils à l’auteur si le cœur lui en dit.

Puisque le site, anglo­phone à l’origine, s’est vu naitre une voca­tion inter­na­tio­nale, il a bien fal­lu tra­duire toute son inter­face. Et le tout a été fait par un robot, mani­fes­te­ment. Aus­si il n’est pas rare de trou­ver du “upda­ted il y 3 jours” dans votre tableau de bord, le mélange des langues étant tout à fait décom­plexé ici.

Le site per­met à l’auteur d’attribuer à ses textes des caté­go­ries (le genre de l’histoire), ain­si que des tags, de publier sous licence Crea­tive Com­mons ou non, d’obtenir des sta­tis­tiques assez détaillées sur son lec­to­rat. Un bémol : impos­sible de mettre a mini­ma son texte en forme : oubliez l’italique !

Scribay, le français qui sait s’adapter

Scri­bay est un réseau social d’écriture fran­co­phone à l’envergure plus modeste que Watt­pad, mais aux qua­li­tés — aujourd’hui — innom­brables. Non content de pro­po­ser un outil riva­li­sant sans rou­gir avec son confrère amé­ri­cain, Scri­bay se paye le luxe d’évoluer en per­ma­nence, en pre­nant en compte les retours des uti­li­sa­teurs. Les erreurs de tra­duc­tions sont évi­dem­ment absentes, mais les fonc­tion­na­li­tés pro­po­sées sont beau­coup plus auda­cieuses que celles de Watt­pad.

Comme Watt­pad, Scri­bay per­met de suivre un auteur, pour être infor­mé de ses nou­velles publi­ca­tions. Vous pou­vez aus­si “féli­ci­ter” un auteur pour un texte (le terme est tout de même mieux choi­si), et com­men­ter ses textes. Tout est fait pour faci­li­ter la lec­ture : si la police, la taille du texte ou encore l’interligne ne conviennent pas au lec­teur, il peut les chan­ger. S’il pré­fère lire sur sa liseuse, il peut télé­char­ger l’EPUB ou le PDF cor­res­pon­dant. Le temps de lec­ture est esti­mé avant même de com­men­cer (en fonc­tion du nombre de carac­tères), ce que pro­pose Watt­pad, mais pen­dant la lec­ture.

scribay

Le site per­met lui aus­si de publier ses textes sous licence Crea­tive Com­mons, et depuis sa der­nière mise à jour (c’est-à-dire depuis aujourd’hui), la reprise d’un texte par d’autres uti­li­sa­teurs est faci­li­tée (pour les textes pla­cés sous les licences concer­nées).

Les sta­tis­tiques connaissent éga­le­ment une évo­lu­tion majeure : ils appré­cient doré­na­vant plus jus­te­ment le nombre de lec­tures, puisque chaque texte est d’abord pro­po­sé par­tiel­le­ment avec son para­texte, pour ne pas comp­ta­bi­li­ser les lec­tures qui n’en sont pas vrai­ment. Ce mode de pré­sen­ta­tion per­met aus­si une lec­ture faci­li­tée, avec une pré­sen­ta­tion épu­rée de la page du texte à pro­pre­ment par­ler.

Enfin, la nou­velle inter­face per­met à chaque auteur de deman­der pré­ci­sé­ment à ses lec­teurs ce qu’il attend comme type de conseils : atten­tion à l’orthographe, au style, ou aux idées déve­lop­pées.

Vous l’avez com­pris, je ne peux que vous recom­man­der de vous ins­crire sur Scri­bay, que ce soit pour lire ou pour publier vos textes. Et encore, je n’ai même pas détaillé tous les avan­tages de cette pla­te­forme.

One Reply to “Scribay, Wattpad : des réseaux sociaux… d’écriture”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *