Scribay, Wattpad : des réseaux sociaux… d’écriture

Les réseaux sociaux désignent en général les deux mastodontes que sont Facebook et Twitter. Et Google+ aussi. Mais la notion de réseau social sur le net s’étend au-delà. Youtube est un réseau social : le site de publication de vidéos fonctionne comme les sites sus-cités : on s’abonne à un compte et on est informé des publications de ce compte. Les réseaux sociaux d’écriture constituent une évolution logique de ce concept, un aboutissement dans le monde de l’écriture.

Les réseaux sociaux d’écriture sont plus connus à travers l’exemple de Wattpad, dont certains membres attirent un public qui va au-delà de la simple plateforme : il arrive que des éditeurs repèrent certains auteurs à succès et leur propose un contrat d’édition. Anna Todd et son After ont déjà fait coulé beaucoup d’encre. Toutefois, cet article n’a pas vocation à débattre de la qualité des textes publiés sur ces plateformes, mais plutôt d’en expliquer les caractéristiques et avantages.

Wattpad, l’international bâclé

Wattpad est un réseau social d’écriture d’origine canadienne, créé en 2006. Le développement des smartphones a contribué à l’essor de la plateforme, le site étant tout à fait adapté aux usages mobiles. Lire de la fiction sur sa tablette ou son iPhone est devenu très facile. Wattpad permet de suivre les auteurs que l’on apprécie, afin de recevoir des notifications voire des mails lorsque ces derniers publient une nouvelle histoire, ou un nouveau chapitre à leur histoire en cours.

wattpad

Les lecteurs ont la possibilité de “voter” pour (comprenez “mettre en favoris”) leurs textes préférés et de les commenter, bien entendu. Les réseaux sociaux d’écriture mettent en relation auteurs et lecteurs (qui peuvent tout à fait être un seul et même public). Chacun est libre de donner son avis ce qu’il vient de lire, voire de donner des conseils à l’auteur si le cœur lui en dit.

Puisque le site, anglophone à l’origine, s’est vu naitre une vocation internationale, il a bien fallu traduire toute son interface. Et le tout a été fait par un robot, manifestement. Aussi il n’est pas rare de trouver du “updated il y 3 jours” dans votre tableau de bord, le mélange des langues étant tout à fait décomplexé ici.

Le site permet à l’auteur d’attribuer à ses textes des catégories (le genre de l’histoire), ainsi que des tags, de publier sous licence Creative Commons ou non, d’obtenir des statistiques assez détaillées sur son lectorat. Un bémol : impossible de mettre a minima son texte en forme : oubliez l’italique !

Scribay, le français qui sait s’adapter

Scribay est un réseau social d’écriture francophone à l’envergure plus modeste que Wattpad, mais aux qualités – aujourd’hui – innombrables. Non content de proposer un outil rivalisant sans rougir avec son confrère américain, Scribay se paye le luxe d’évoluer en permanence, en prenant en compte les retours des utilisateurs. Les erreurs de traductions sont évidemment absentes, mais les fonctionnalités proposées sont beaucoup plus audacieuses que celles de Wattpad.

Comme Wattpad, Scribay permet de suivre un auteur, pour être informé de ses nouvelles publications. Vous pouvez aussi “féliciter” un auteur pour un texte (le terme est tout de même mieux choisi), et commenter ses textes. Tout est fait pour faciliter la lecture : si la police, la taille du texte ou encore l’interligne ne conviennent pas au lecteur, il peut les changer. S’il préfère lire sur sa liseuse, il peut télécharger l’EPUB ou le PDF correspondant. Le temps de lecture est estimé avant même de commencer (en fonction du nombre de caractères), ce que propose Wattpad, mais pendant la lecture.

scribay

Le site permet lui aussi de publier ses textes sous licence Creative Commons, et depuis sa dernière mise à jour (c’est-à-dire depuis aujourd’hui), la reprise d’un texte par d’autres utilisateurs est facilitée (pour les textes placés sous les licences concernées).

Les statistiques connaissent également une évolution majeure : ils apprécient dorénavant plus justement le nombre de lectures, puisque chaque texte est d’abord proposé partiellement avec son paratexte, pour ne pas comptabiliser les lectures qui n’en sont pas vraiment. Ce mode de présentation permet aussi une lecture facilitée, avec une présentation épurée de la page du texte à proprement parler.

Enfin, la nouvelle interface permet à chaque auteur de demander précisément à ses lecteurs ce qu’il attend comme type de conseils : attention à l’orthographe, au style, ou aux idées développées.

Vous l’avez compris, je ne peux que vous recommander de vous inscrire sur Scribay, que ce soit pour lire ou pour publier vos textes. Et encore, je n’ai même pas détaillé tous les avantages de cette plateforme.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *