Mon roman adapté en téléfilm par M6 !

Mon roman Sto­ne­henge va être adap­té pour le petit écran. Le tour­nage vient tout juste de se ter­mi­ner et le télé­film sera dif­fu­sé en sep­tembre pro­chain. Si le suc­cès est au ren­dez-vous, les autres volumes de la saga devraient eux aus­si être adap­tés.

Un rêve qui devient réalité

SNDC’est une sorte de rêve qui se réa­lise ; j’ai encore du mal à me rendre compte de ce qui arrive. Quand j’ai sor­ti Sto­ne­henge en août der­nier, jamais je n’aurai pen­sé que tout allait s’enchaîner si vite. Durant les pre­mière semaines, le roman connût un suc­cès bien plus impor­tant que le pre­mier opus, Orle­nian, pour la même période. Tou­te­fois, le nombre de lec­teurs s’étant lais­sé ten­té se bor­nait à une petite cen­taine, ce qui n’a rien d’extraordinaire. Mais voi­là, par­mi ces cent lec­teurs se trou­vait une pro­duc­trice de chez SND, filiale du groupe M6, char­gée de la pro­duc­tion de films et de télé­films pour la chaîne. En ce qui nous concerne, Karine Legendre s’occupe des fic­tions pour les chaînes du groupe (M6, W9 et 6ter). Lorsqu’elle a lu mon roman l’été der­nier, elle est « tom­bée sous le charme » (je la cite) et n’a pas tar­dé à me contac­ter. Là, tout est allé très vite. Signa­ture du contrat, écri­ture du scé­na­rio, cas­ting, tour­nage.

Film, téléfilm, ou minisérie ?

Depuis la sor­tie du pre­mier Har­ry Pot­ter au ciné­ma, j’ai com­pris que le medium film n’était pas adap­té à la fan­ta­sy. Ce n’est que dix ans plus tard que les pro­duc­teurs amé­ri­cains s’en sont ren­du compte aus­si, sous la pres­sion de G.R.R. Mar­tin, qui a refu­sé d’adapter son cycle Le Trône de fer sous forme de films, mais accep­ta sa trans­for­ma­tion en série télé­vi­sée.

Dans les années 2000, on a vu pro­fu­sion de films pour la télé­vi­sion en 2 ou 4 par­ties, que l’on appe­la alors des mini­sé­ries. Dans le même temps, cer­taines séries télé clas­siques voyaient leur nombre d’épisodes par sai­son se réduire consi­dé­ra­ble­ment (3 épi­sodes d’1h30 pour Sher­lock). La fron­tière entre cer­tains télé­films et cer­taines séries est deve­nue ténue.

M6 adap­te­ra Sto­ne­henge sous la forme d’un long télé­film décou­pé en trois par­ties. Je ne peux que me réjouir de ce choix. Une heure et demi aurait été trop court, et une dizaine d’épisodes aurait été inutile. Chaque par­tie dure­ra 75 minutes, ce qui porte le pro­jet à 4h30.

De la fantasy française ?

J’avoue être à la fois exci­té et plein d’appréhension : la fan­ta­sy est un genre rare­ment adap­té en France. Elle est trai­tée comme un genre pour enfants, là où les Anglo-Saxons ont com­pris depuis long­temps que les pos­si­bi­li­tés étaient bien plus larges lorsque l’on s’affranchissait de ce pos­tu­lat. Ce qui est ras­su­rant, c’est que Karine Legendre a la même vision des choses que moi. J’ai vu plu­sieurs rushes, et j’ai bon espoir que cela fasse un bon film, à la hau­teur de mes espé­rances.

D’ailleurs, un pre­mier tea­ser vient tout juste de sor­tir ; vous pou­vez le vision­ner ici pour vous faire une idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *