Blog

Cet article est un peu spé­cial, puisque je ne l’ai pas écrit. Vous connais­sez peut-être déjà Denis Ver­gnaud, auteur du roman de fan­ta­sy La sève du pou­voir, qui nous par­tage régu­liè­re­ment son expé­rience sur son blog, La plume d’un voya­geur. Ce der­nier m’avait invi­té à dres­ser un pano­ra­ma des sous-genres de la fan­ta­sy, il y a quelques semaines. Aujourd’hui, c’est à son tour de nous par­ler de la jalou­sie entre auteurs, un sujet peu abor­dé dans la blo­go­sphère de l’autoédition.

***

Oyé cama­rades,

Vous est-il déjà arri­vé de regar­der votre pro­chain avec envie ? Non, pas ce genre d’envie là. Je vous parle de ce sen­ti­ment sou­vent inavouable qui peut nous pous­ser à faire ou à dire des choses mau­vaises, incon­ve­nantes et le plus sou­vent fausses.

Êtes-vous un auteur jaloux ?

Dans le monde de l’écriture et de l’autoédition, on peut vite se rendre compte du nombre impres­sion­nant d’auteurs publiant des romans de toute taille, de tout genre et pour tous les goûts. Si vous êtes vous-même autoé­di­té, vous vous êtes for­gé un réseau de com­pères et de consœurs écri­vains. Cer­tains étaient déjà dans le milieu depuis plu­sieurs années, d’autres sem­blant en être au même niveau que vous. Vous par­ta­gez, vous échan­gez, vous allez faire un tour sur leur blog, etc.

Et puis un jour, vous appre­nez qu’untel a ven­du X exem­plaires de son roman. Ce nombre est bien au-des­sus du vôtre. Un autre jour, vous décou­vrez qu’une autre a tout écra­sé sur son pas­sage dans le clas­se­ment Ama­zon et cara­cole en tête, accu­mu­lant com­men­taires posi­tifs, visi­bi­li­té, chro­niques lit­té­raires dithy­ram­biques et par consé­quent les ventes.

Je l’ai déjà évo­qué dans plu­sieurs articles de mon blog, l’autoédition est un vivier magni­fique d’auteurs divers et variés. Le par­tage et l’entraide sont deux des termes qui me viennent immé­dia­te­ment à l’esprit lorsque je pense « autoé­di­tion ».

Or, je vais vous dévoi­ler un petit secret.

Il m’est déjà arri­vé d’être jaloux de mes col­lègues auteurs.

L’humain est ain­si fait, il n’a de cesse de vou­loir se com­pa­rer aux autres. Éva­luer son sta­tut par rap­port à celui de son voi­sin, esti­mer sa réus­site, sa valeur à celle d’autrui. Je pense que c’est un com­por­te­ment humain natu­rel qui a très cer­tai­ne­ment des expli­ca­tions scien­ti­fiques. Mais je ne vous raconte pas cela pour me défendre d’être jaloux. Non. Si j’ai déjà mau­dit un auteur pour sa réus­site, c’était pour une rai­son simple : il ou elle était le reflet de mon propre échec.

Soit lorsque je n’avais pas encore publié le moindre ouvrage, soit lorsque mes ventes me sem­blaient ridi­cules en com­pa­rai­son à mon­sieur ou madame X. Oui, mais voi­là, le sou­ci était là : « en com­pa­rai­son ». Consta­ter la réus­site des autres nous amène à la frus­tra­tion, à nous déni­grer nous-mêmes. Notre estime de soi est mise à mal et l’on se mau­dit de ne pas être à la place de.

Récem­ment, je suis tom­bé sur le sta­tut de Vir­gi­nie Coë­de­lo, une auteure que je suis. Elle rap­por­tait un mes­sage pri­vé qu’elle avait reçu sur Twit­ter de la part d’un autre auteur qui ten­tait de rabais­ser son roman et sa réus­site (esti­mant que ses com­men­taires Ama­zon n’étaient dus qu’à ses proches). C’est un exemple frap­pant de cette frus­tra­tion, de cette jalou­sie mal­saine pou­vant faire bas­cu­ler n’importe qui du côté obs­cur de l’écriture.

Il n’y a pas long­temps, je suis tom­bé (oui encore) sur une vidéo qui ana­ly­sait ce fait de socié­té. Les gens ont sou­vent ten­dance à rabais­ser les autres afin d’améliorer leur estime de soi plu­tôt que de tra­vailler dans le but de s’élever natu­rel­le­ment pour atteindre son propre bon­heur.

Mais pour­quoi se foca­li­ser sur l’ombre lorsqu’il y a de la lumière ?

Pour­quoi ne pas faire de cette colère, de cette frus­tra­tion, une arme pour réus­sir soi-même ?

Oui, Mr Blue a eu du suc­cès avec son der­nier roman.

Oui, Mme Yel­low a dépas­sé les 1000 exem­plaires.

Oui, tous les deux ont leur livre dans le top 10 d’Amazon.

Vous savez quoi ? C’est génial ! Génial pour eux ! Je leur dis bra­vo pour leur réus­site.

Alors ok, vous pour­rez les envier un ins­tant lorsque vous appren­drez la nou­velle. Durant quelques secondes, vous vous pren­drez à rêver, à vous ima­gi­ner à leur place. Stop ! Gar­dez cette der­nière image en tête et… faites en sorte de les rejoindre ! Bat­tez-vous ! Tra­vaillez, per­sé­vé­rez ! On dit que le suc­cès est le fruit du hasard, mais je ne crois pas que le tra­vail et la per­sé­vé­rance soient inutiles. Et vous ?

Trans­for­mez cette jalou­sie (toute rela­tive quand même) en moteur, fixez-vous des objec­tifs et n’abandonnez pas. Dites-vous que ceux que vous jalou­sez, ceux que vous admi­rez en fait, ne sont pas arri­vés là en se croi­sant les pouces.

Et si je ne vous ai tou­jours pas convain­cu, sachez que dans l’écriture il n’y a pas de concur­rence. Vous connais­sez un lec­teur ou une lec­trice qui ne lise qu’un seul auteur ? Moi non. Ce n’est pas parce que Mme Yel­low a ven­du 1000 romans que ces 1000 lec­teurs ne vou­dront pas vous lire vous aus­si. Il ne vous reste plus qu’à séduire ce lec­to­rat (qui veut être séduit !) et cela com­mence dès main­te­nant.

Allez au bout de vos rêves et qui sait, peut-être qu’un jour en sur­fant sur le net, vous me ren­drez jaloux.

Cré­dit pho­tos :  CC0 IraEm / CC0 Kris­to­pherK

Commentaires(18)

  1. Ce fut un plai­sir d’écrire cet article. Si cela peut en ras­su­rer cer­tains sur leur res­sen­ti… n’ayons pas peur d’être jaloux, il faut sim­ple­ment savoir s’en ser­vir de manière posi­tive ! 🙂

    Et lisez Jérôme Verne !

      • Jérôme

      • 2 années ago

      Mer­ci Denis pour ton article (et ton com­men­taire 🙂) !

  2. Ce fut un plai­sir d’écrire cet article. Si cela peut en ras­su­rer cer­tains sur leur res­sen­ti… n’ayons pas peur d’être jaloux, il faut sim­ple­ment savoir s’en ser­vir de manière posi­tive ! 🙂

    Et lisez Jérôme Verne !

      • Jérôme

      • 2 années ago

      Mer­ci Denis pour ton article (et ton com­men­taire 🙂) !

  3. Un joli pavé dans la marre 😉
    Je rajou­te­rai : “et ana­ly­sez les stra­té­gies de ces auteurs pour les copier”
    ^-^ Il n’y a pas que la plume ou le genre qui compte mais aus­si cer­taines contin­gence, qu’on peut s’efforcer de repro­duire !
    Sinon, c’est très joli tout ça mais dans cer­tains genres ou micro­cosmes, ces petites envies bien humaines peuvent foutre en l’air un auteur. J’ai enten­du des his­toires de gens qui allaient très loin. C’est d’autant plus impor­tant de sur­veiller la jalou­sie (et de la tuer dans l’oeuf) chez soi mais aus­si chez les autres. Per­so, j’ai jamais eu à endu­rer des coups bas mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Donc non on est pas au pays des bisou­nours et nous ne sommes pas des bisou­nours. Mais on peut tou­jours se com­por­ter comme tel si on se force un peu et qu’on rela­ti­vise !
    a cha­cun de lut­ter pour gran­dir et accé­der à la lumière !

  4. Un joli pavé dans la marre 😉
    Je rajou­te­rai : “et ana­ly­sez les stra­té­gies de ces auteurs pour les copier”
    ^-^ Il n’y a pas que la plume ou le genre qui compte mais aus­si cer­taines contin­gence, qu’on peut s’efforcer de repro­duire !
    Sinon, c’est très joli tout ça mais dans cer­tains genres ou micro­cosmes, ces petites envies bien humaines peuvent foutre en l’air un auteur. J’ai enten­du des his­toires de gens qui allaient très loin. C’est d’autant plus impor­tant de sur­veiller la jalou­sie (et de la tuer dans l’oeuf) chez soi mais aus­si chez les autres. Per­so, j’ai jamais eu à endu­rer des coups bas mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Donc non on est pas au pays des bisou­nours et nous ne sommes pas des bisou­nours. Mais on peut tou­jours se com­por­ter comme tel si on se force un peu et qu’on rela­ti­vise !
    a cha­cun de lut­ter pour gran­dir et accé­der à la lumière !

    • Hélène de Montaigu

    • 2 années ago

    Bien vu et joli­ment écrit. C’et vrai que c’est frus­trant de pei­ner â faire connaître son bou­quin quand d’autres s’envolent dans les clas­se­ments. Il ne faut pas jeter le gant pour autant. Et les lec­teurs ne se limitent pas à un seul auteur. Mer­ci pour cet article. Je reprends cou­rage.

    • Hélène de Montaigu

    • 2 années ago

    Bien vu et joli­ment écrit. C’et vrai que c’est frus­trant de pei­ner â faire connaître son bou­quin quand d’autres s’envolent dans les clas­se­ments. Il ne faut pas jeter le gant pour autant. Et les lec­teurs ne se limitent pas à un seul auteur. Mer­ci pour cet article. Je reprends cou­rage.

  5. La jalou­sie, c’est tel­le­ment humain 🙂
    Très bon article et très bonne ana­lyse !

    C’est vrai qu’il est facile de se lamen­ter sur ses propres chiffres, et comme le dit ghaan, dans le monde de l’auto-édition un seul com­men­taire assas­sin peut faire énor­mé­ment de dégâts. J’ai vu ça chez un confrère chez qui les ventes ont pla­fon­né à cause de son pre­mier com­men­taire, rageux et injus­ti­fié.
    Comme tu le dis si bien Denis, soyons soli­daires et par­ta­geons nos petites stra­té­gies, nous sommes tous à bord de la même galère 🙂

  6. La jalou­sie, c’est tel­le­ment humain 🙂
    Très bon article et très bonne ana­lyse !

    C’est vrai qu’il est facile de se lamen­ter sur ses propres chiffres, et comme le dit ghaan, dans le monde de l’auto-édition un seul com­men­taire assas­sin peut faire énor­mé­ment de dégâts. J’ai vu ça chez un confrère chez qui les ventes ont pla­fon­né à cause de son pre­mier com­men­taire, rageux et injus­ti­fié.
    Comme tu le dis si bien Denis, soyons soli­daires et par­ta­geons nos petites stra­té­gies, nous sommes tous à bord de la même galère 🙂

    • Isabelle

    • 2 années ago

    En fait, votre article m’a fait du bien. Je gri­bouille sim­ple­ment, je ne fais pas par­tie de ces auteurs cou­ra­geux qui se lancent dans le monde de l’auto-édition.
    Non ! Mais votre article m’a fait du bien, car à l’inverse de cer­tains j’encense les auteurs indé­pen­dants que je lis. Je ne les jalouse pas, je me trouve sim­ple­ment médiocre à leur contact.
    Oui ! Mais votre article m’a fait du bien. Je suis seule­ment comme tout le monde et cela me ras­sure, un peu déca­lée certes, mais humaine. Je dois hum­ble­ment avouer que pour la pre­mière fois, votre article m’a ren­due un peu jalouse, car il est bien écrit.
    Mais ras­su­rez-vous, il m’a sur­tout fait du bien, car il m’a redon­né confiance en moi. Après tout quelque part quelqu’un jalouse peut-être mes textes et ce serait tel­le­ment bien enfin dans la mesure du rai­son­nable bien sûr.

    Mer­ci pour cet article très inté­res­sant qui me conforte à aller au bout de ma plume.

    • Isabelle

    • 2 années ago

    En fait, votre article m’a fait du bien. Je gri­bouille sim­ple­ment, je ne fais pas par­tie de ces auteurs cou­ra­geux qui se lancent dans le monde de l’auto-édition.
    Non ! Mais votre article m’a fait du bien, car à l’inverse de cer­tains j’encense les auteurs indé­pen­dants que je lis. Je ne les jalouse pas, je me trouve sim­ple­ment médiocre à leur contact.
    Oui ! Mais votre article m’a fait du bien. Je suis seule­ment comme tout le monde et cela me ras­sure, un peu déca­lée certes, mais humaine. Je dois hum­ble­ment avouer que pour la pre­mière fois, votre article m’a ren­due un peu jalouse, car il est bien écrit.
    Mais ras­su­rez-vous, il m’a sur­tout fait du bien, car il m’a redon­né confiance en moi. Après tout quelque part quelqu’un jalouse peut-être mes textes et ce serait tel­le­ment bien enfin dans la mesure du rai­son­nable bien sûr.

    Mer­ci pour cet article très inté­res­sant qui me conforte à aller au bout de ma plume.

    • Elen Brig Koridwen

    • 2 années ago

    Excellent article. J’ajouterai un seul com­men­taire : la pros­pé­ri­té de tous les autres auteurs est à sou­hai­ter avec ardeur, ne serait-ce que parce qu’il y va de la répu­ta­tion de l’autoédition dans son ensemble. En prime, les jaloux devraient son­ger que les auteurs, sans excep­tion, sont aus­si… des lec­teurs ! 🙂

    • Elen Brig Koridwen

    • 2 années ago

    Excellent article. J’ajouterai un seul com­men­taire : la pros­pé­ri­té de tous les autres auteurs est à sou­hai­ter avec ardeur, ne serait-ce que parce qu’il y va de la répu­ta­tion de l’autoédition dans son ensemble. En prime, les jaloux devraient son­ger que les auteurs, sans excep­tion, sont aus­si… des lec­teurs ! 🙂

  7. Bon­jour. Ah, la jalou­sie ! Une petite pointe ne peut pas faire de mal, c’est même une bonne source de moti­va­tion. Et puis, jalou­ser quelqu’un ou une situa­tion, ça va effec­ti­ve­ment dans les deux sens. L’essentiel, c’est de res­ter droit dans ses chaus­sures et hon­nête avec soi-même comme avec les autres. Comme vous le dites si bien, il n’y a pas de concur­rence, mais plu­tôt des exemples divers et variés de manières de pro­gres­ser. Charge à cha­cun de se remuer et de se don­ner les moyens d’atteindre ses objec­tifs. Certes, un peu de chance peut faire la dif­fé­rence, mais rien ne vaut la per­sé­vé­rance et l’amour du tra­vail bien fait. Allez, zou, au bou­lot^^

  8. Bon­jour. Ah, la jalou­sie ! Une petite pointe ne peut pas faire de mal, c’est même une bonne source de moti­va­tion. Et puis, jalou­ser quelqu’un ou une situa­tion, ça va effec­ti­ve­ment dans les deux sens. L’essentiel, c’est de res­ter droit dans ses chaus­sures et hon­nête avec soi-même comme avec les autres. Comme vous le dites si bien, il n’y a pas de concur­rence, mais plu­tôt des exemples divers et variés de manières de pro­gres­ser. Charge à cha­cun de se remuer et de se don­ner les moyens d’atteindre ses objec­tifs. Certes, un peu de chance peut faire la dif­fé­rence, mais rien ne vaut la per­sé­vé­rance et l’amour du tra­vail bien fait. Allez, zou, au bou­lot^^

    • chrysthall

    • 2 années ago

    J aime­rais si vous le per­met­tez don­ner un avis de lec­trice .le succes n a mal­heu­reu­se­ment pas de recette, un meme livre selon sa date de sor­tie, le vecue du lec­teur le moment pre­cis de la ren­contre avec la bonne per­sonne ect . C est injuste com­bien de chef oeuvres reste dans les nymbes pen­dant que des navets bien nommes sont en tetes Vous sem­blez vous debattre dans une jungle ou la loi du plus fort reigne .vous avez mis vos ” tripes ” dans vos lignes alors pre­nez le temps d ache­ver vos ouvrages et frap­pé aux portes encore et encore la jalou­sie doit res­ter un moteur vers le succes

    • chrysthall

    • 2 années ago

    J aime­rais si vous le per­met­tez don­ner un avis de lec­trice .le succes n a mal­heu­reu­se­ment pas de recette, un meme livre selon sa date de sor­tie, le vecue du lec­teur le moment pre­cis de la ren­contre avec la bonne per­sonne ect . C est injuste com­bien de chef oeuvres reste dans les nymbes pen­dant que des navets bien nommes sont en tetes Vous sem­blez vous debattre dans une jungle ou la loi du plus fort reigne .vous avez mis vos ” tripes ” dans vos lignes alors pre­nez le temps d ache­ver vos ouvrages et frap­pé aux portes encore et encore la jalou­sie doit res­ter un moteur vers le succes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et à des fins statistiques. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer