Bilan de l'année 2017

L’année 2017 touche à sa fin et il est temps d’en faire le bilan.

Côté écriture et publications

Contrai­re­ment à l’année 2016 qui fût ponc­tuée par deux sor­ties impor­tantes (Orle­nian et India­na Jones : Le guide his­to­rique), cette année fût beau­coup plus pauvre en publi­ca­tions. On note­ra tout de même la sor­tie des Larmes de Saturne en mai der­nier, une nou­velle his­to­rique ; celle de la ver­sion numé­rique d’India­na Jones : Le guide his­to­rique en juin ; enfin, celle de Voya­ger One sur le site du Labo de Wal­rus en juillet.

Outre ces trois publi­ca­tions en numé­rique, j’ai écrit et avan­cé sur d’autres pro­jets. En par­ti­cu­lier, j’ai ache­vé le pre­mier jet de Sto­ne­henge, qui consti­tue une sorte de suite à Orle­nian. À l’occasion du NaNo­Wri­Mo, j’ai éga­le­ment com­men­cé une novel­la poli­cière se dérou­lant sous le Second Empire, Meurtre à Cas­tel-Rohan, dans laquelle j’ai eu plai­sir de retrou­ver les per­son­nages d’une autre novel­la poli­cière écrite pen­dant le NaNo de 2014, Le crime par­fait n’existe pas.

 

Star­tup­Stock­Pho­tos / Pixa­bay

Des objectifs atteints?

Reli­sons à pré­sent mon article pré­sen­tant mes réso­lu­tions pour 2017. Ai-je atteint les objec­tifs que je m’étais fixés ?

J’avais pré­vu de res­pec­ter 3 buts. Le pre­mier consis­tait à écrire 5000 mots par mois. Pour ce point-là, c’est plu­tôt raté. Avec 35 779 mots écrits depuis le 1er jan­vier jusqu’à ce jour, j’obtiens une moyenne men­suelle de 2982 mots.

Deuxième objec­tif : par­ti­ci­per à au moins 2 salons du livre. Cette fois-ci, c’est réus­si, puisque cette année j’ai pu pré­sen­ter mes livres au public au cours de trois salons : Lamotte-Beu­vron, Goven et Avrillé.

Avec le troi­sième objec­tif, j’entendais par­ti­ci­per à un pro­jet com­mun avec d’autres auteurs indés. C’est chose faite avec l’AAIGO, et d’autres pro­jets sont éga­le­ment en cours.

 

Dans l’ensemble, je suis satis­fait de cette année 2017, qui fut une année de tran­si­tion, plus calme niveau écri­ture, mais aus­si plus forte en proxi­mi­té avec le public et avec les cama­rades auteurs indé­pen­dants. Reste à savoir quelle orien­ta­tion je sou­haite don­ner à 2018. Réponse dans quelques jours…

Et vous ? Êtes-vous contents de cette année écou­lée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *