Bilan de janvier 2016

Le mois de jan­vier se ter­mine, et pour l’instant, je dois dire que je res­pecte à la lettre mes bonnes réso­lu­tions.

Au moment où j’écris ces lignes, mon comp­teur atteint 8391 mots, dont la qua­si-tota­li­té pour le pro­jet India­na Jones. Les 5000 mots men­suels sont donc lar­ge­ment atteints.

indy_vekPour mesu­rer mon avan­ce­ment dans le Pro­jet India­na Jones, j’ai créé une feuille de cal­cul Excel pour laquelle je rem­plis deux colonnes : la rédac­tion des synop­sis et la rédac­tion des ana­lyses. Ce tableau m’indique ain­si un pour­cen­tage d’achèvement, que je reporte sur ce blog, dans la barre laté­rale, juste à droite. Notez que je par­tais à 11% début jan­vier, ce qui repré­sente une pro­gres­sion assez heu­reuse. Les réponses au ques­tion­naire dif­fu­sé le mois der­nier (et auquel vous pou­vez tou­jours répondre) m’ont pour­tant conduit à revoir quelque peu l’ampleur du pro­jet.

Ce mois-ci, j’ai aus­si réflé­chi à la maté­ria­li­sa­tion phy­sique du livre ain­si pro­duit, à son finan­ce­ment, sa dis­tri­bu­tion, etc. Et j’ai répon­du à pas mal de ques­tions. Mais cela, je vous en par­le­rai un autre jour…

Et comme il parait que les articles les plus courts sont les plus lus, je vais m’arrêter là. (Non, en vrai, c’est parce que je n’ai rien d’autre à ajou­ter.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *