Bilan de l'année 2016

2016 s’achève déjà, et j’ai l’impression de com­men­cer chaque année mon billet “bilan” par la même for­mule.

Il est donc (déjà) temps de faire les comptes de ce que j’avais pré­vu de faire et de ce que j’ai réel­le­ment accom­pli. Pour cela, je res­sors ce que j’avais écrit dans un billet simi­laire en début d’année. Je ne sais pas si vous vous sou­ve­nez (moi, j’avais oublié), j’avais limi­té mes objec­tifs à trois.

Objectif n°1 : écrire 5000 mots par mois

Afin de mesu­rer cela, j’ai soi­gneu­se­ment repor­té dans un tableau le nombre de mots écrits chaque mois, dans tous mes pro­jets d’écriture en cours, blog excep­té.

Une année que l’on peut cou­per en deux, avec une césure en août. De jan­vier à juillet (en fait jusque vers le 10 août), je me suis concen­tré sur le Pro­jet India­na Jones. L’écriture de celui-ci étant ache­vée, j’ai un peu délais­sé l’écriture dans le deuxième moi­tié de l’année pour pri­vi­lé­gier le lan­ce­ment de ce livre, et, puisque j’étais bien par­ti, d’un deuxième livre, Orle­nian, ache­vé depuis des années, mais qui avait besoin de cor­rec­tions finales. L’anomalie du mois de novembre cor­res­pond au NaNo­Wri­Mo, pour lequel je me suis déci­dé au der­nier moment. Pour celui-ci j’ai enta­mé un nou­veau pro­jet com­plè­te­ment dif­fé­rent, un récit his­to­rique (mais qui pour­rait fort bien tour­ner à la fan­ta­sy his­to­rique) se dérou­lant dans l’Antiquité.

Mon objec­tif des 5000 mots par mois n’a été atteint que pour 8 mois sur 12. Cepen­dant, si l’on consi­dère le nombre total de mots sur l’année, on atteint le nombre 71655, qui, divi­sé par 12, nous donne… 5971 ! Avec les com­pen­sa­tions d’un mois sur l’autre, l’objectif est accom­pli.

Objectif n°2 : achever la partie historique du Projet Indiana Jones

Sans aucun doute, cet objec­tif est atteint. Non seule­ment la par­tie his­to­rique fût ache­vée, mais aus­si les résu­més des 70 his­toires ana­ly­sées, ain­si que la mise en page du livre et sa sor­tie sous forme d’ouvrage à cou­ver­ture car­ton­née. India­na Jones : Le guide his­to­rique est ma plus grosse fier­té de l’année.

J’ai énor­mé­ment appris au cours de cette aven­ture, j’ai décou­vert un nou­vel impri­meur à la demande (Ingram­Spark), qui four­nit un tra­vail irré­pro­chable, j’ai lu une tren­taine de romans jeu­nesse issus de l’univers éten­du India­na Jones, après avoir eu pas mal de dif­fi­cul­té à les obte­nir pour cer­tains, j’ai ache­vé un pro­jet dont l’idée m’était venue début 2013, soit 3 ans et demi après.

Objectif n°3 : ne pas ajouter d'autres objectifs

Oui, mais si l’on a atteint les deux pre­miers objec­tifs ? Fina­le­ment, il y a bien un autre objec­tif qui je me suis fixé en cours d’année : la sor­tie d’Orle­nian et tout ce que cela implique en amont (ultimes relec­tures et cor­rec­tions, mises en pages pour les ver­sions numé­rique et papier, réa­li­sa­tion de la cou­ver­ture, etc.)

Quelques travaux imprévus

En dehors de mes bonnes réso­lu­tions prises en jan­vier, l’année 2016 fut ponc­tuée par d’autres évé­ne­ments. J’ai déci­dé de chan­ger l’apparence gra­phique du blog en même temps que d’hébergeur. J’en ai pro­fi­té pour pas­ser l’adresse du site en HTTPS, ce qui lui per­met de rece­voir des paie­ments, et donc de vendre mes livres direc­te­ment. Une manière de prendre encore davan­tage d’indépendance.

Missions accomplies

2016 fut une année très riche en ce qui me concerne. Non seule­ment mes objec­tifs furent atteints, mais en plus, avec la sor­tie des deux ouvrages cités ci-des­sus, j’ai atteint plus de légi­ti­mi­té en tant qu’auteur autoé­di­té (la légi­ti­mi­té des auteurs autoé­di­tés, voi­là de quoi rédi­ger un futur article).


 

Et vous, êtes-vous satis­faits de cette année écou­lée ? Avez-vous atteint vos objec­tifs ? Vous étiez-vous fixé des réso­lu­tions à tenir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *